INOVIA GROUP

57 Bd Mekerkeb Benyoucef
09000 Blida-Algérie
Tél : +213(0)25 21 72 26
Fax : +213(0)25 21 72 25
email: Contact

INOVIA GROUP participe au Salon

STAND G74 - H73

ACCORD AVEC
AQUA ITALIE :
DISTRIBUTION DES PRODUITS
AQUA EN ALGERIE :
Pompes doseuses
Régulation - Dosage
Filtres - Cartouches
Dosage - Hygiène
Matériel de piscine

PROTECTION CONTRE l’ENTARTRAGE

APPLICATION COLLECTIVITÉS ET INDUSTRIES

Consultez nos solutions

 

 

 

L’EAU - LE TARTRE - L’EAU DOUCE - L’EAU DURE

Captée à une source, tirée d’un puits, prélevée dans une rivière ou dans un lac, une eau naturelle aura toujours traversé au préalable l’atmosphère, puis ruisselé sur le sol, se sera infiltrée à travers la terre végétale et diverses couches géologiques. D’autre part, l’eau possède une propriété remarquable : son pouvoir dissolvant incomparable qui lui permet de s’enrichir en substances minérales ou organiques, en oxygène ou en gaz carbonique. Aussi, lors de son trajet jusqu’au point de consommation, l’eau aura dissous du calcaire et du gaz carbonique et se sera chargée ainsi en ions calcium (Ca++), magnésium (Mg++) et en hydrogénocarbonates (H2CO3–). Les différents éléments chimiques, s’assembleront, en particulier sous l’effet de la chaleur, pour former des carbonates de calcium et de magnésium, appelés communément “tartre”.
Le titre hydrométrique (TH) exprime la dureté d’une eau et représente la somme des ions de calcium et de magnésium. Cette “dureté”, exprimée en degrés français (°F) peut être mesurée à l’aide de la mesure de degré “TH” (voir options). 1°F = 4 mg de calcium (Ca++) 2,43 mg de magnésium (Mg++) par litre d’eau.
Plus le °F est élevé, plus l’eau est “dure”.

 

LES MÉFAITS DU TARTRE

La précipitation des ions dissous dans l’eau est essentiellement conditionnée par la température, la teneur de l’eau en calcium et magnésium (dureté) et certains autres paramètres de l’analyse physico-chimique (ex. PH).
Lorsque cette précipitation conduit à la formation de dépôts durs et adhérents, ces derniers sont appelés tartres. On réserve généralement le terme encrassement à la formation de dépôts mous et labiles n’ayant pas pour origine essentielle une précipitation cristalline. Le carbonate de calcium est le tartre le plus fréquemment rencontré ; il est formé à partir des ions calcium et des ions hydrogénocarbonates.
La très faible limite de solubilité du carbonate de calcium place le phénomène d’entartrage au premier rang de nos préoccupations. Les précipités de carbonate de calcium sont thermiquement isolants et adhèrent aux parois :
- pertes de rendement à la transmission de chaleur, d’où augmentation de la consommation d’énergie des circuits de chauffage de l’eau,
- élévation de la température de service des appareils de chauffage et risques de destruction des éléments de chauffage par surchauffe,
- diminution des sections créant des pertes de charge, voire des obstructions totales des conduites,
- mauvais fonctionnement voire blocage des organes hydrauliques : robinets, purges...
- dépôts adhérents sur les surfaces en contact avec l’eau à l’air atmosphérique.

 

L’ANTITARTRE ÉLECTRONIQUE

Les appareils antitartres électroniques (procédé breveté) appliquent un champ électrique impulsionnel et alternatif
aux charges électriques naturelles des ions calcium (Ca++) et hydrogénocarbonates (H2CO3–) qui sont dissous dans l’eau.
L’action de ce champ électrique provoque une agitation ionique (loi de COULOMB).
Cette agitation déplace l’équilibre calco-carbonique vers la formation de nano-cristaux de carbonate de calcium.
Ces nano-cristaux restent en suspension dans le flux d’eau et se comportent en points privilégiés de cristallisation, en fixant des ions calcium qui n’auraient pas été transformés.
L’entartrage est ainsi neutralisé sans que le calcium n’ait été enlevé de l’eau.
Les nano-cristaux seront évacués lors de soutirages d’eau de consommation.
Le calcium reste parfaitement assimilé par l’organisme humain.

A la différence d’un adoucissement, l’anti-tartre physique (electronique) est un traitement plus global traitant l’eau froide générale et l’appoint en eau froide de la production d’eau chaude sans risque de déséquilibre physico-chimique ni risque sur la potabilité de l’eau.
La richesses en minéraux de l’eau est maintenue sans entraîner de sous-produits ni rejet dans l’environnement.

 

APPLICATIONS

Immeubles collectifs: Eaux froides (EF), Eaux chaudes sanitaires (ECS).
Etablissements recevant le public (Hôpitaux, maisons de retraites, centres sportifs, Hôtels, Universités etc...), Échangeurs de chaleur.
Circuits de refroidissement eau de process industriel, process agro-alimentaires.
Stations de pompage.

REVENDICATIONS

- Protection efficace des installations sous pression contrel’entartrage.
- Détartrage progressif des installations anciennes.
- Procédé physique laissant tous les minéreaux et oligoéléments à l’eau.
- Préservation de la potabilité de l’eau et de son équilibrecalco-carbonique.
- Présence de taches blanchâtres poudreuses nonincrustantes (calcium) lors de l’évaporation de l’eau àl’air libre, mais essuyables sans abrasion ni produits.
- Pas de consommation d’eau ni de sel et consommationélectrique faible.
- Pas d’entretien particulier.

Consultez nos solutions

 

 

 

 

INNOVATION :

CENTRALE 5 en 1

   

 


Copyright © 2010 INOVIA GROUP. Tous droits réservés.